David Campana - Trop de Love EP X Documentaire

commentaires · 197 Vues

Avec la sortie récente de son nouvel EP : Trop de Love, un album entièrement produites par Majosty, David Campana se dévoile à coeur ouvert au centre d'un mini-documentaire réalisé par Abdelhak Aliche. On y découvre un artiste déterminé, prêt à tout sacrifier afin de vivre ses rêves.

 
 

DAVID CAMPANA S'AFFIRME AVEC SON NOUVEL EP
"TROP DE LOVE"

 
Après avoir dévoilé "Monégasque", un premier extrait marquant un retour en pleine puissance, limite arrogant, sur un instrumental drill signé Majosty, le "Smooth Criminal" du Rap Québécois nous livre à présent un EP trap aromatisé à la soul, car en possession de beaucoup «Trop de Love».
 

David Campana dévoile aujourd’hui Trop de love, un EP qui fait suite à l’album Bonjour, Hi, paru en avril dernier.

Produit par Majosty, le EP de sept pièces se situe entre le trap soul et le cloud rap, avec des influences drill sur certaines pièces et RnB sur d’autres. Démontrant l'étendue du talent de David, autant en rap qu'en chant, Trop de love se révèle être une exploration profonde de l'artiste, qui affirme son style.

On y découvre un David Campana plus direct et plus sombre, qui n’hésite pas à aborder des thèmes personnels, tels que la conquête de ses rêves en tant qu’artiste, la confiance en soi, l’envie de se démarquer, la détermination et le sacrifice.
 
ÉCOUTER « TROP DE LOVE » EP

La pièce Team, qui unit rap et refrain accrocheur, est un hommage à l’équipe de David. « Dans la culture hip-hop, l’idée d’équipe, de famille, de la gang qui est toujours là pour te supporter est très importante », explique l’artiste. Il parle donc de sa maison de disque, de son agent, de sa femme et de toutes les personnes impliquées dans ce projet.

Dice nous emporte dans un univers sonore trap percutant. À ce rythme s’appose un texte sur la confiance en soi, sur l’idée de laisser derrière soi les doutes pour se concentrer sur sa musique, sans toutefois oublier d’où l’on vient.

L’envie d’éviter les comparaisons et d’avoir un style unique exprimée dans la pièce Magie se transpose dans la musique par un son trap cloud mélancolique et une structure de refrain atypique.

L’extrait Monégasque, lancé le 5 février dernier, a servi de carte de visite à ce nouvel EP. En rotation sur la radio rap Mouv’, la chanson obtient un très bel accueil en France. « Cette chanson a été composée dans une esthétique sonore très actuelle. On voulait un son trap, de la fraîcheur et jouer avec les tendances, alors la drill fut notre premier choix », explique David Campana.

De son côté, Pas de soucis est une pièce typiquement trap soul, avec la voix de David qui laisse paraître une influence RnB. Inspirée du son urbain du sud des États-Unis et comportant des instruments et une rythmique latino, la chanson vous fera valser.

Oh God est une chanson trap sombre aux sonorités futuristes et électroniques dans laquelle on découvre un David Campana direct et incisif, tandis que Die Free conclut le EP sur une note émotionnelle.

Le EP Trop de love est disponible dès aujourd’hui sur toutes les plateformes.

Pour l'occasion, l'artiste dévoile également un mini-documentaire, réalisé par Abdelhak Aliche, contextualisant le processus d'écriture, de composition et de production de ce nouveau projet.

J'avais beaucoup "Trop de Love", réalisé par Abdelhak Aliche
Monégasque
Extrait du EP «Trop de Love»
Monégasque, réalisé par Fanny Desseaux

La persévérance, l’ambition, la résilience. Voilà les trois thèmes qui jalonnent l'œuvre de David Campana, rappeur, chanteur, auteur et réalisateur originaire de Montréal.

Né d’une mère haïtienne et d’un père français, Campana a grandi dans un milieu familial foisonnant, où la musique de Michael Jackson résonnait tout autant que les chants de chorale de l’église de son quartier, qui lui ont donné la piqûre de la scène dès l’enfance.

Mais ce n’est qu’à la fin de son adolescence qu’il découvre plus assidûment le genre musical qui changera sa vie : le hip-hop. Alors étudiant en cinéma au cégep Limoilou, il est frappé de plein fouet par les textes et l’univers de Soprano, Kery James, Médine, Maître Gims et autres grands du rap français. Peu après, ce sera au tour de Kanye West, Drake et The Weeknd de changer sa vision de la musique grâce à leur inventivité et leur aisance à jumeler rap et RnB.

Autant attiré par les sons que les images, le Montréalais se forge une identité musicale et visuelle forte dès le milieu des années 2010 sous le pseudonyme de HDC. Mais après une mixtape double en anglais (MYNB) et plusieurs collaborations avec le producteur LTK, il choisit d’assumer son identité et de s’affirmer sous son vrai jour. C’est la renaissance de David Campana.

L’artiste multidisciplinaire ne met pas de temps à récolter ce qu’il a semé. En 2018, il est choisi par les WordUP! Battles pour participer à la 11e édition de La relève se lève, un plateau qui met de l’avant les meilleurs espoirs de la scène rap locale.

L’année suivante, son clip VYB est nommé au Gala Dynastie, alors que sa toute nouvelle alliance avec le rappeur Shotto Guapo et le producteur Major se fraie un chemin jusqu’aux demi-finales du prestigieux concours-vitrine Les Francouvertes.

Portée par une mise en scène digne d’un opéra hip-hop, la performance donnée par le talentueux trio est déterminante pour la jeune carrière de Campana. Plus que jamais, il veut brouiller les frontières entre les disciplines artistiques et les genres musicaux.

Et c’est ce qu’il fera précisément sur Bonjour, Hi, un premier album solo qui lui vaut une nomination dans l’annuel top 5 des révélations rap québ de la SOCAN et une mention comme artiste rap keb du mois par le géant radiophonique iHeartRadio. Paru au printemps dernier sous Hydrophonik Records, l’album croise le rap, le RnB, le soul, la pop et le trap dans un vibrant et chaleureux alliage concocté par Novengitum, trio de producteurs franco-québécois qui a bâti sa réputation auprès d’artistes de renom comme Aya NakamuraOboy et Youssoupha.

Mais bien au-delà de ses mélanges musicaux, Bonjour, Hi est l’incarnation du talent et de l’ambition de David Campana, un artiste sensible et authentique qui affiche ses émotions sans pudeur. Passé maître dans l’art du franglais, le Montréalais y dévoile une brillante carte de visite, à laquelle se greffent des rappeurs québécois au talent exceptionnel comme Obia le chefdope.gng et Franky Fade.

En 2021, il reprend du service sur Trop de love, un EP produit par Majosty, dans lequel on découvre un David plus direct et capable de basculer à tout moment dans quelque chose de plus sombre. Entre Trap-Soul et Cloud-rap, aux influences parfois drill, parfois RnB, ce projet démontre encore une fois l'envergure de ce que David est capable de faire tant en rap qu'en chant.

Comme quoi on peut faire sa place dans le milieu du rap sans suivre les codes habituels.

David Campana est disponible pour des entrevues / performances.

Téléchargez les photos de presse
(Cr: Christian Blais)
Facebook
Instagram
Spotify
SoundCloud
YouTube

Fort de plus de 20 ans d’expérience dans le marché montréalais de la musique, la maison de disques indépendante Indica Records présente aujourd’hui Hydrophonik, nouvelle bouture destiné à la production et promotion de musique Hip-Hop canadienne.
Hydrophonik puise ses racines dans la vision et les valeurs d’indépendance, de générosité et de soutien aux artistes qui ont fait la réputation et le succès d'Indica, cette fois au service de producteurs et musiciens s’inspirants de la culture et de la diversité urbaine canadienne.

La nouvelle étiquette de disques offre des services de distribution, promotion, gérance et pistage radio sur mesure, en bénéficiant des ressources et des fondations établies par Indica. Elle présente une nouvelle direction artistique visuelle et musicale, pour irriguer les jeunes pousses talentueuses en qui elle croit et offrir les outils nécessaire au développement d’une nouvelle génération d’artistes Hip-Hop émergents aux influences musicales diverses.
 
LABEL
Gautier Villette
gautier@hydrophonik.com
PRESSE
Catherine Poirier
catherine@natcorbeil.com
commentaires